Soutien au dessinateur australien Michael Leunig viré après 40 ans de loyaux services par le média The Age pour un dessin sur le vaccin, publié sur les réseaux sociaux .

Pour les non-anglophones :

Avertissement : Ceci est une société inclusive, et si nous pensons que vous parlez, pensez ou que vous vous comportez d’une façon non inclusive, vous serez exclus”.

Voici le dessin pour lequel le dessinateur australien Michael Leunig a été viré après 40 ans de loyaux services par le média The Age

Un rabbin commentait ainsi le passage biblique de la destruction divine des villes de Sodome et Gomorrhe :

Les gens de Sodome et Gomorrhe étaient réputés pour leur accueil leur hospitalité. Ils offraient volontiers le gîte aux étrangers. Mais l’étranger qui était trop grand pour le lit, ils lui coupaient les pieds, l’étranger qui était trop petit, ils l’écartelaient jusqu’à ce qu’il soit à la bonne dimension.

Serions nous entrés dans l’ère d’une civilisation urbaine mondialisée “libérale” dont la représentation symbolique pourrait être Sodome et Gomorrhe ?

Pourquoi les résistants contre le nazisme sont ils honorés aujourd’hui comme des héros, alors que les résistants contre le pfizerisme sont considérés et traités comme des parasites ?

C’est que l’on omet de dire que les résistants contre le nazisme étaient traités alors comme des terroristes, dénoncés, méprisés, maltraités par la population française en grande majorité. Elle craignait pour sa sécurité. Ce n’est que vers la fin de la guerre quand la défaite nazie devenait une évidence même pour les nazis que la population française est devenue résistante. Elle craignait encore mais autrement pour sa sécurité.

La léthargie du peuple aujourd’hui est un phénomène sociétal que j’ai le privilège de vivre.
Je dis privilège dans le sens où je me suis souvent demandé pourquoi le peuple allemand cultivé avait été aussi léthargique en 1932 à la montée du nazisme, faisant sien des théories scientifiques justifiant la supériorité de la race aryenne, et considérant comme parasite tous les citoyens non aryens, juifs, gitans, etc.

En 2021, je me retrouve dans la peau d’un parasite au sein d’un peuple faisant sien des théories scientifiques expérimentales délirantes. Car prétendre que des substances pharmaceutiques expérimentées en moins d’un an et injectées massivement sont capables de plus d’efficacité que notre système immunitaire expérimenté depuis plusieurs millions d’années est non seulement de l’imprudence mais c’est du délire scientifique. En moins d’une année d’expérimentation de cette hypothèse pseudo scientifique, l’échec est constaté. Non seulement ces injections sont incapables d’enrayer la pandémie, mais tout au contraire elles la favorise.

Pour en revenir à Sodome et Gomorrhe, je dis que l’alternative est simple, c’est soi la fin de ce monde inclusif délirant, soit la fin du parasite étranger que je suis devenu.
Que choisissez-vous ? Nous sommes les maîtres de notre destinée !

Le pfizerisme tout puissant tente d’étouffer les effets de dégradation constatée de la santé, parfois passagère, parfois irréversible, parfois mortelle. Au point où l’interrogation du futur injecté est de se demander aujourd’hui comment tout cela va finir pour lui dans cette spirale sans fin d’injections 1,2,3, etc préconisée afin de suppléer l’inefficacité vaccinale de ces injections.

Mais la terreur entretenue par les médias de finir étouffé dans un lit de réanimation est tellement forte que le mental est sourd à la dangerosité et à l’aberration de cette politique d’injections sans fin.

Il arrivera un moment peut-être où le besoin illusoire de sécurité qui entretient cette léthargie populaire dramatique finira par s’effacer sous le besoin de véritable sécurité sanitaire en prenant personnellement et collectivement sa santé et en traitant les malades avec des traitements adaptés efficaces.

Ou bien le parasite que je suis devenu dans cette société inclusive pfizerisée finira dans un plan industriel d’extermination en masse des parasites financée par Pfizer et les élites corrompues et aveuglées de ce monde.

Tags:

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *