Naissance d’un papillon

Les biologistes ont découverts qu’à l’intérieur des cellules du tissu de la chenille, il y a des cellules appelées cellules imaginatives. Elles résonnent sur une fréquence différente. De plus, elles sont si différentes des autres cellules de vers que le système immunitaire de la chenille les prend pour des ennemis et tente de les détruire.

Mais de nouvelles cellules imaginatives continuent d’apparaître, et de plus en plus… Soudain, le système immunitaire de la chenille ne peut plus les détruire assez vite et elles deviennent plus fortes en se connectants les unes aux autres pour former une masse critique qui reconnaît leur mission de réaliser l’incroyable naissance d’un papillon.

Metamorphose de l’homosapiens

L’homosapiens est une espèce qui s’est génétiquement programmée sur plusieurs millions d’années en développant un redoutable et efficace instinct de prédation en bande organisée. C’est en cet instinct de horde, de soumission à la horde et de prédation que les homo-sapiens ont continué à s’organiser. Ils s’organisent en Nations, en groupes industriels de plus en plus puissants qui se partagent l’exploitation de toute la planète vivante, la réduisant à n’être plus qu’une ressource exploitable, une source d’enrichissement et de puissance.

L’exploitation de l’homosapiens par l’homosapiens

Cet instinct de prédation sévit jusqu’en les relations entre homo-sapiens. Certains sont réduits à l’esclavage, ou réduit à n’être plus dans les entreprises que de la ressource humaine dont il s’agit de tirer le maximum de profit. La citoyenneté de l’individu dans la Cité se réduit progressivement à une illusion démocratique où un jour tous les 5 ans, il est libre de choisir une classe politique qui décidera à sa place et sans aucun contrôle les choix politiques de son pays. Un système de propagande médiatique entre les mains d’une poignée de milliardaires l’aidera à choisir le candidat conforme à ces milliardaires. L’organisme humain devient même une ressource au profit de l’industrie pharmaceutique qui peut en disposer à sa guise de manière obligatoire pour tous, jusqu’à même pouvoir disposer à leur guise de cobayes pour leurs expériences médicales.

De l’homo-sapiens à l’être humain ?

En 1969 Margaret Mead a déclaré :”Nous ne devons jamais douter qu’un petit groupe de citoyens motivés et déterminés puisse changer le monde. Ce sera certainement ainsi que, malgré tout, nous nous sommes trouvés. Je crois fermement, comme beaucoup d’autres, qu’il y a une effervescence évolutive dans le tissu de la société actuelle. Malgré la clameur de la peur, de la cupidité, de la surconsommation et de la violence qui s’exprime à travers le tissu social, il existe une union d’hommes et de femmes que nous pouvons appeler des cellules imaginatives, qui révèlent un monde différent, une transformation, une métamorphose.

Aide
Le poète uruguayen Mario Benedetti a écrit :
“Que se passerait-il si un jour, au réveil, nous réalisions que nous sommes la majorité ?
Je prétends que les cellules imaginatives domineraient et feraient sortir le papillon d’un monde de vers. C’est le temps de l’éveil. Des groupes de cellules imaginatives se rassemblent partout ; elles commencent à se reconnaître ; elles développent les outils d’organisation pour augmenter le niveau de conscience, afin que la prochaine étape de notre société humaine se manifeste, pour créer une nouvelle société qui cessera d’être une chenille et deviendra un papillon. Une nouvelle dimension de la Vie, une société plus compatissante et plus juste, une humanité enracinée dans le bonheur et la compréhension mutuelle…”

Comment se reconnaître cellule imaginative de l’homo-sapiens ?

Comment les cellules imaginatives de l’homo-sapiens peuvent être savoir qu’elles sont destinées à la métamorphe en Etre humain, en l’humanité en gestation ?

Peut-être qu’elles ne se sentent pas à leur place, un peu des extra-terrestres au milieu de la horde d’homo-sapiens. Un peu comme un loup solitaire qui s’est détaché de la horde ? Peut-être qu’elles se sentent et sont véritablement rejetées, méprisées, maltraitées par la horde des homo-sapiens dans leur famille, leur milieu professionnel, leur nation. Peut-être qu’elles se sentent étrangers, et qu’elles sont véritablement traités comme telles comme le sont aujourd’hui tous ceux qui refusent d’être cobayes de cette expérimentation médicale mondiale contre le Covid19 ?

Comment participer à la gestation de l’humanité ?

Les cellules imaginatives finissent par se reconnaître entre elles. Elles imaginent ensemble de nouvelles visions spirituelles de la réalité, des points de vue différenciés d’une vision holistique qui entrainent des formes nouvelles de relations interpersonnelles et de relations avec les autres êtres vivants de la planète. Elles imaginent et expérimentent de nouvelles formes d’organisation, de gouvernance. Des nouvelles formes de vivre ensemble, d’organisation sociale, et de gouvernance, basée sur la coopération, la communication non -violente, le respect mutuel et cordial, la bienveillance apparaissent.

Et cela jusqu’à ce que ces visions de la réalité s’agglomèrent en une évidence qui aspirera toutes les cellules homo-sapiens dans ce nouveau corps d’humanité. Et cela jusqu’à ce que la planète aujourd’hui occupée se libère entièrement de cette prédation pathogène de notre planète et de notre humanité.

One response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.