Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, cette lettre a été trouvée dans un camp de concentration nazi contenant le message suivant adressé aux enseignants :

′′ Cher professeur, je suis le survivant d’un camp de concentration.

Mes yeux ont vu ce que personne ne devrait voir.
Des salles de gaz construites par des ingénieurs qualifiés.
Des enfants empoisonnés par des médecins qualifiés.
Des bébés tués par des infirmières qualifiées
Des femmes et des enfants tués et brûlés par les diplômés.
J ‘ai donc mes soupçons sur l’éducation.
Ma demande est :
aider les étudiants à devenir des gens. Vos efforts ne devraient jamais produire des monstres formés ou des psychopathes expérimentés. La lecture, l’écriture et la connaissance de l’arithmétique ne seront importantes que si elles rendent nos enfants plus humains “.
texte anonyme

C’est ce texte anonyme que Haim Ginott (le psychologue dont Faber et Mazlish se sont inspirées pour créer leurs ateliers) distribuait aux professeurs à chaque rentrée scolaire, lorsqu’il était directeur d’école

Un organisme centré sur le coeur

L’homo-sapiens est un organisme vivant centré en un COEUR et possédant un outil formidable mis au service du COEUR, un mental.
Lorsque le mental demeure humblement au service du COEUR, l’homo-sapiens est alors un ETRE HUMAIN qui s’épanouit socialement et répand paix et bonheur autour de soi.

Mais lorsque le MENTAL est gavé d’instructions, sur des bancs de gavage où il apprend l’obéissance au gavage d’informations non désirées, et expérimentées par l’enfant, le mental gonfle telle la grenouille qui veut devenir aussi grosse que le boeuf. Il gonfle jusqu’à ne plus être utile qu’à lui-même, sourd et aveugle à la voix du COEUR.

Le petit homo-sapiens devient alors un monstre froid et cruel, toujours insatisfait, avide de pouvoir, de contrôle, d’exploitation. Il devient un monstre qui s’enferme dans des abîmes d’obscurité sans même s’en rendre compte et enferme les autres dans cet ENFER fabriqué.

C’est ainsi qu’une Nation civilisée et instruite telle qu’était l’Allemagne en 1932 est devenue sans même s’en rendre compte en moins de quelques années le monstrueux colosse nazi, monstre choisi démocratiquement, rendu capable d’extermination massive et industriellement organisée d’êtres humains. Ceux considérés parasites et dangereux pour le bien et la sécurité de la Nation. C’est ainsi que la société Bayer a pu acheter des cobayes aux nazis pour ses expérimentations médicales.
Sommes-nous aujourd’hui à l’abri d’une telle descente aux enfers de notre humanité ?
Certes les conditions ne sont pas similaires, les formes actuelles de déshumanisation non plus. Le colosse monstrueux n’a pas le même visage. N’a t’il pas pris aujourd’hui une dimension organique mondiale qui pourrait le rendre bien pire que dans les dimensions locales précédentes ? Qui peut prévoir aujourd’hui qu’à terme ce processus de déshumanisation ne mènera pas avec le consentement de la plupart d’entre nous, à un enfer pire que ceux qui nous avions connu ?

Colosse aux pieds d’argile

Qui n’aura jamais entendu parler de cette image tirée de notre tradition biblique ?
L’argile symbolise notre humanité.
Desséchée dans la tyrannie elle sert aujourd’hui de socle au monstrueux colosse.
Quand l’humanité se remettra librement en relation fluide, et cordiale entre les gens, le colosse s’effondrera. Chaque être humain détient en son cœur la clé pour le salut de tous.

Chacun se remettra humblement au service du CŒUR, un cœur qui entend et qui écoute tout à chacun. Notre humanité se remettra au service de la joie toute simple de vivre, de prendre un soin attentif et confiant les uns en les autres. Toutes les constructions mentales de terreur pathogène vont s’effondrer, se dissoudre. Des cellules vivantes et cordiales apparaissent, elles se reconnaissent dans leur fluidité. Cette fluidité atteindra progressivement tout l’argile. De nouvelles formes de gouvernances horizontales émergent, une transversalité de la gouvernance universalité prendra forme Et c’est ce que nous vivons aujourd’hui. Nous vivons une métamorphose inouïe. Elle est comparable à la métamorphose de la chenille en papillon. Le COEUR prend vie dans l’HUMAIN, il prend la place centrale fluide qui lui est destinée. Ainsi le colosse monstrueux que l’humanité a fabriqué depuis des millénaires avec son mental terrorisé va s’effondrer.
Le Coeur bat librement au service de tout l’organisme. Le CŒUR est le moteur de la vie. Un organisme vivant qu’il soit personnel ou collectif qui bat librement est un organisme en BONNE SANTE et en BONHEUR.
Les vieilles méthodes médicales imaginées par le MENTAL monstrueux qui injectent des substances toxiques dans l’organisme, le dégradent, jusqu’à parfois de graves séquelles irréversibles et mortelles apparaitront alors comme folie criminelle. Le but pervers de ces fabrications qui est d’enrichir la puissance de corruption d’une industrie pharmaceutique mondiale crapuleuse apparaitra comme une évidence pour tous. Il suffit juste que le coeur de chacun s’éveille pour la lumière brille de nouveau en notre intelligence.

Ainsi du pire, l’homo sapiens engendra le meilleur de lui-même :
son HUMANITE

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *