Se croire protéger par leurs injections de substances expérimentales,
c’est comme poser une passoire sur la tête pour se protéger de la pluie,
ça n’attire que la foudre !

Après 9 mois d’expérimentation dans le monde entier, preuve est faite.
Leurs substances médicale n’empêchent ni d’être contaminé, ni d’être contaminant, ni des risques aggravés et mortels de la Covid.

Une seule certitude : leur toxicité dégrade l’organisme, le système immunitaires, parfois rapidement, parfois plus lentement, parfois définitivement, et parfois mortellement.

Accepter de se faire injecter, c’est comme jouer à la roulette russe afin de pouvoir se sentir rassurer, et jouir d’une liberté confisquée à ceux qui refusent de jouer les cobayes pour des labos pharmaceutiques reconnus et déjà condamnés pour leurs pratiques crapuleuses .
Ce choix s’apparente à un consentement au viol sous la pression de chantages odieux ( jouissance de l’espace public, des transports en commun, des loisirs, des lieux de culture, de vie associative, sportive, d’emploi)

Un cluster de contamination au covid-19 a été détecté à l’Ehpad Henri-Dunant à Saint-Calais. Trois résidents sont décédés à ce jour. Il s’agit du premier cluster post vaccination dans la région.

Exclusif : France 3 Pays de Loire


Une solution est envisagée :
puisque 2 passoires superposées ne suffisent pas,
la troisième passoire s’impose !

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *