La sénatrice Laurence Muller-Bronn développe au Sénat l’argument clé, l’absence de consensus scientifique qui justifient le refus des injections obligatoires, le refus de la politique tyrannique étatique de chantage aux injections, chantage par l’emploi, chantage par le Pass Sanitaire.
Elle réclame un débat contradictoire sur l’efficacité et les effets de dégradation de la santé induit par ces injections.
Analyse des résultats du vote au Sénat du 13 octobre concernant l’obligation vaccinale.
La descente aux enfers du groupe socialiste se poursuit. Une plongée dans un obscurantisme assujetti aux intérêts financiers des groupes pharmaceutiques.
Je vous invite à écrire entre autre au sénateur de la Creuse Jean-Jacques Lozach. jj.lozach@senat.fr 

Tags:

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *