La culture ?

La culture est définie comme “ce qui est commun à un groupe d’individus” et ” ce qui le soude“.

L’être humain est un être social qui se réalise, développe son identité personnelle par l’expression ressentie de l’identité culturelle au sein de son peuple. La culture forme, informe, enseigne chaque être humain de la manière dont il peut s’épanouir dans la société dans laquelle il vit. L’être humain est un être culturel !

La corruption du meilleur : la culture déchaine le pire : la bête immonde

Origine du mot “culture”

A l’origine ce terme définit l’action de cultiver la terre au sens premier, puis par analogie celle de cultiver l’esprit, l’âme au sens figuré.

Cicéron (-106, – 43) fut le premier à appliquer le mot “cultura” à l’être humain : “un champ si fertile soit-il ne peut être productif sans culture, et c’est la même chose pour l’humain sans enseignement.”.

La culture informe, enseigne
la conscience

Quel est l’effet d’un Pass ?

L’accès à la culture conditionné par un Pass, qu’il soit sanitaire, ethnique, idéologique, religieux, qu’importe, est un terrible enseignement, une monstrueuse information.

Terrible, car il informe, enseigne certains qu’ils sont exclus de la société, et conforte d’autres dans la justification de cette exclusion.

Passe = passoire à monstres

Terrible car au lieu de cultiver l’âme de chacun dans l’unité cordiale de son peuple, cet accès conditionnel l’exclut, l’assèche, le stérilise.

Le Pass n’élève personne vers un plus d’humanité, d’apaisement, de bonté, de beauté, de vérité, de générosité, de bienveillance, de liberté. Il n’élève pas vers une gestion harmonieuse et apaisée des émotions, des sentiments, des désirs.

Au contraire le Pass réveillera et libèrera les démons les plus malfaisants de notre humanité : la peur, le contrôle, la stigmatisation, la haine, le mépris, le rejet, le viol, la violence, et le crime les uns contre les autres. Le Pass donne libre cours aux émotions, aux sentiments, aux désirs les plus obscurs qui ne sont plus maîtrisables par le pouvoir de la culture populaire.

Les effets historiques démontrés d’un Passe ?

En 1933, le régime nazi instaura un Passe qui donnait le droit aux allemands de races aryennes de fréquenter librement les lieux culturels, et les espaces publics privant les autres de cette jouissance à la culture du peuple allemand.

Quelles furent les conséquences de ce pass culturel ? Le déchainement des démons malfaisants du peuple allemand jusqu’à la justification de l’industrialisation de l’extermination des races, ethnies dites « parasites ». qui auraient cru en 1933, que l’effet de ce Passe serait tel un déchaînement de monstruosité ?

Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde

En août 2021, le régime tyrannique français instaura le Pass qui donnait le droit à ceux qui choisissaient de se faire injecter des substances médicales expérimentales de fréquenter librement des lieux culturels, des espaces publics, privant tous ceux qui, pour des raisons de conscience et de responsabilité de leur propre santé et celle des autres, ne se sont pas prêtés à ce jeu pervers de passe-passe politique qui a ouvert un pass à monstres.

Le temps donne raison aux récalcitrants.

Cette multiplication sans fin des injections : 2,3, etc … et le constat après 10 mois d’expérimentation médicale mondiale démontre l’inefficacité en terme de protection et de propagation virale, et révèle les premiers effets de dégradation parfois irréversible, parfois mortelle de la santé, l’affaiblissement des défenses immunitaires des injectés. Non seulement cette politique sanitaire est inefficace, elle favorise l’épidémie dans la durée.

Mais l’élite qui devrait être au service de la santé et du bien-être du peuple, est tellement enlisée dans l’habitude du profit, du mensonge, de la corruption qu’elle est devenue la cause toxique, et pathogène de la mort culturelle du peuple.

Le mal le plus terrible de cette politique de Pass n’est pas sanitaire, mais monstrueux.

Il déchaîne la destruction culturelle qui enchaîne la libération des monstres, l’accouchement de la bête immonde.

Le Pass est la justification de l’exclusion des uns par les autres. Et cet acte politique aura des conséquences dont personne aujourd’hui ne mesure les effets. Car il déchaine les démons malfaisants de haine, de mépris, de violence les uns contre les autres que la culture a le pouvoir de maintenir sous contrôle.

Le remède pour refermer la boite de Pandore ?

Du pire l’humain est capable, par Amour, de révéler le meilleur

La métamorphose d’une chenille en papillon

Dans ce fumier en décomposition d’un vieux monde obscur qui se délite dans la folie et la violence, peuplé de monstres délirants, nous voyons surgir dans tous les territoires une foison d’initiatives culturelles populaires de proximité. Elles ont un point commun : l’apaisement, émerveillement de l’instant présent, un retour à l’essentiel, le vivre ensemble solidaire et cordial, familial, intergénérationnel, la recherche d’une économie réelle en harmonie avec la nature, une recherche de simplicité.

Un point notable : le désir commun de se libérer des pulsions prédatrices infernales de l’homo-sapiens en soi. Il ne s’agit plus d’abandonner et de maudire notre humanité, nos sens, nos sentiments, nos émotions, nos désirs, mais de les rendre au service d’une conscience personnelle et globale qui nous libère et nous élève cordialement.

Ne serions-nous pas les acteurs et les témoins d’un moment historique inoui ?

L’accouchement merveilleux d’une révolution culturelle radicale de l’humanité, équivalente à la métamorphose de la chenille en papillon

Tags:

One response

  1. Merci ( vous êtes libérateur * de par votre pensée saine et vos agissements-
    Merci, car de me ressentir plus jamais seule face à cette bête immonde -de l’Etat providentiel qui n’a rien de providence ..en orchestrant une mAnipulation de masse .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *