Analyse du scrutin n° 4034
Deuxième séance du 20/10/2021

Scrutin public sur l’ensemble du projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire (première lecture). (voir le détail)

sur 577 députés, 261 ont votés ( 45%)

316 n’ont pas voté (55%).

135 ont votés pour la prolongation soit (23%) des députés.

125 députés (22%) ont votés contre. 1 abstention.

Donc 316+1 (54%) députés étaient absents ou abstenus.

Le manque d’intérêt de 54% des députés pour un sujet sociétal et politique aussi important que celui de la prolongation sans réelle justification sanitaire de la loi sur le Pass interpèle. Ces députés semblent s’accommoder sans état d’âme de ce que le Parlement, la démocratie soit le paillasson de Macron que le déclare la député Nadine Panot.
Nous n’oublions pas, ceux qui dans ces heures éprouvantes auront trahi la vie démocratique du peuple français.
Car une telle décision affectera durablement la vie sociale, culturelle, économique et politique des français et continuera d’entretenir une fracture dramatique dans l’unicité du peuple, maintenir le pays dans un état de tyrannie politique durable, une suffocation insupportable dans le maintien sans fin d’une culture de la terreur, du chantage, du mensonge.

A noter pour le département de la Corrèze le député Christophe Jerretie ( Modem) a voté pour la prolongation, et la députée Frédérique Meunier (LR) était absente.

Quelques belles interventions à L’Assemblée Nationale

Nadine Panot : La démocratie, paillasson de Macron !

François Ruffin : Non à la République du QRcode

Aurélien Pradié : L’accoutumance, voilà le danger qui nous guette

Député de Martinique Jean Philippe NILOR sur la situation dans le hopitaux

Tags:

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *