A terme la seule preuve de la causalité entre les injections à répétition la dégradation de la santé, et les mortalités serait la comparaison statistique entre un groupe témoin conséquent de non injectés et l’ensemble des cobayes. Il s’agirait alors de preuves statistiques concernant l’espérance de vie, les cas de dégradation de santé irréversible, et la surmortalité.

Les cobayes “volontaires” de cette expérimentation médicale à grande échelle ont donc tout intérêt au maintien d’un groupe témoin de non injectés.

D’où la guerre déclarée des menteurs et des corrompus pour imposer de gré ou de force l’injection de tous.

D’où l’importance de la résistance tenace et courageuse de 5 millions de français à résister à toutes leurs tentatives de pression abjectes et suffocantes.

Tags:

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.