Le Pr Perronne sur CNews : « En Grande-Bretagne les vaccinés meurent 4 fois plus que les non-vaccinés »

Publié le 22 novembre 2021

Ce dimanche 21 novembre 2021, l’émission Les Points sur les i recevait le Pr Christian Perronne. Éjecté des plateaux de télévision pour des raisons qui nous échappent, le professeur de maladies infectieuses et tropicales a reçu l’invitation du journaliste Ivan Rioufol « pour entendre un autre son de cloche. Je me demande d’ailleurs pourquoi on ne vous (Christian Perronne) entend plus. Peut-être parce que vous avez émis des réserves sur cette panique sanitaire. On n’a pas voulu vous entendre, on vous a même sanctionné. »

« En Grande-Bretagne les vaccinés meurent quatre fois plus que les non-vaccinés. Le vaccin ne protège absolument pas des formes graves, c’est même tout l’inverse qui se produit, l’Angleterre montre l’inverse, Israël montre l’inverse. » Christian Perronne

« Si vous regardez la carte du monde. Dans tous les pays pauvres qui n’ont pas pu s’acheter le vaccin, l’épidémie est terminée. Tous les pays où l’épidémie continue de flamber et d’y avoir des morts, ce sont les pays qui vaccinent à fond. Regardez l’exemple de l’Inde qui est le plus bel exemple. En Inde, il y a des États qui ne voulaient pas du vaccin, ils ont décidé de donner de l’ivermectine, du zinc, de l’azithromycine, de la vitamine B… L’épidémie est terminée ! »

et le taux de vaccination pic.twitter.com/2FzLoRK0kR

— Pr Chabriere (@EChabriere) November 21, 2021

-(Le Média en 4-4-2)

avec le réchauffement de la planète la malaria a causé de terribles dégâts aux Pays-Bas comme on peut le voir…

Décès aux Pays-Bas plus de 20 % supérieurs à la moyenne de l’année précédente

Selon le bureau de statistique, la mortalité plus élevée peut être observée dans toutes les tranches d’âge. Statistics Netherlands n’a pas encore d’explication concernant cette surmortalité. D’autres décès de patients Covid ont été enregistrés à l’Institut national de la santé publique et de l’environnement (RIVM) la semaine dernière. Selon le bureau central de la statistique, la surmortalité a clairement augmenté ces dernières semaines. Mais depuis début août, la mortalité était déjà au-dessus des chiffres habituels durant cette période.

On estime que 2 100 personnes âgées de 80 ans et plus sont décédées la semaine dernière. C’est presque 500 de plus que prévu. La mortalité dans ce groupe d’âge a été remarquablement élevée pendant quatre semaines. Cela vaut également pour les personnes de 65 à 80 ans. Dans cette tranche d’âge, 1 200 personnes sont décédées la semaine dernière, soit près de 300 de plus que prévu. Parmi les personnes de moins de 65 ans, le taux de mortalité la semaine dernière était estimé à 450, soit plus de 50 de plus que prévu.

Aux Pays-Bas, 85 % des plus de 18 ans sont complètement vaccinés et beaucoup n’ont reçu leur vaccin que récemment. Les vendeurs de vaccins soutiennent que les injections offrent une protection au cours des premiers mois avant que la « protection » ne commence à s’affaiblir. Ils accusent les non-vaccinés de l’augmentation des décès. C’est évidemment faux.

Le nombre de personnes infectées n’a jamais été aussi haut, malgré le taux de vaccination élevé. Les vaccins ne font évidemment pas ce qui avait été promis.

Cases in The Netherlands are up 680% in the month and a half since they mandated vaccine passports for restaurants, bars and other businesses and are now at an all time high proving once again how unbelievably effective vaccine passports are at controlling COVID pic.twitter.com/3agHcGRdIx

— IM (@ianmSC) November 15, 2021

Au total, 23 680 cas ont été signalés jeudi, le quatrième jour consécutif de record de cas après une semaine qui a battu le record du nombre le plus élevé de nouvelles infections (110 000) depuis le début de la pandémie – une augmentation de 44 % au cours de la semaine précédente, et les chiffres de cette semaine n’ont pas encore été ajoutés.

Les autorités néerlandaises ont commencé à injecter des rappels jeudi, des semaines plus tôt que prévu.

Anke Huckriede, professeur de vaccinologie à l’Université de Groningue, a déclaré que les injections intramusculaires n’offrent pas de protection dans les voies respiratoires supérieures où le virus pénètre dans notre corps.

Avec seulement 15 % de la population adulte non vaccinée, les Néerlandais ont un taux de vaccination plus élevé que la majorité des pays. Mais Bas van den Putte, professeur de communication sur la santé à l’Université d’Amsterdam et membre du conseil consultatif scientifique de l’unité comportementale Corona du RIVM, a admis qu’il ne pouvait pas expliquer l’augmentation dramatique des décès. D’autres « experts » n’avaient malheureusement pas non plus d’explication à l’échec du vaccin.

Frits Rosendaal, professeur d’épidémiologie clinique au Centre médical de l’Université de Leiden, a blâmé la géographie et la densité de population tandis que Huckriede a déclaré qu’elle n’avait aucune idée de la raison pour laquelle cela se produisait. « Nous ne savons tout simplement pas. »

D’après les données hebdomadaires de l’Office of National Statistics (ONS) au Royaume-Uni, les personnes vaccinées de moins de 60 ans sont deux fois plus susceptibles de mourir que les personnes non vaccinées. Et les décès globaux en Grande-Bretagne sont bien au-dessus de la normale.

Comme en Allemagne, les Suédois semblent également mourir à des taux de 20 % ou plus au-dessus de la normale quelques semaines après avoir reçu leur deuxième vaccin Covid, selon les données d’une étude suédoise.

Malgré l’accumulation de preuves tangibles d’un échec total de la santé publique à l’échelle mondiale, les gouvernements et les politiciens continuent de s’en tenir à leurs obligations inutiles.

Article originale : Dutch deaths more than 20 percent higher than previous year average
Traduction Le Média en4-4-2
Posté dans Santé, Société Mot-clés : covid-19, pays-bas, vaccin

Tags:

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *